Hénin-Beaumont - Novembre 2013

Pour notre dernier jour de présence dans le bassin minier, Anaïs, la nounou de la troupe, originaire du Nord, nous entraîne à visiter le Centre Historique Minier. C'est une plongée impressionnante dans la mine que nous vivons avec les filles, Gustin dans sa poussette, et Violette, qui chante sur le spectacle.

     

                  

Particulièrement impressionnante, la Salle des Pendus, dans laquelle les mineurs accrochaient leurs vêtements au plafond.

Nous quittons la fosse Delloye vide et silencieuse, en essayant d'imaginer l'activité et le bruit qui y régnaient lorsqu'elle était encore en activité. 

Il nous reste à rejoindre le campement, pour finir les préparatifs du départ. Demain, c'est le dernier jour de la tournée d'automne...

Hénin-Beaumont - Novembre 2013

Pas un jour d'ennui à Hénin-Beaumont. Nous faisons feu de tout bois.

Sur le campement, piquage et graphisme pour Pétèle, récréation-vélo avec Tom et son papa.

Marionnettes à doigts, pour "travailler" sur le Petit Chaperon Rouge.

Problème de poupées pour nos deux mathématiciennes (Cf. Découvrir le monde avec les mathématiques - PS et MS  - Dominique Valentin)

A la Médiathèque municipale, nous avons la chance de tomber sur une exposition de l'auteur et illustrateur Antoine Guillopé. Les planches originales, en papier découpé, sont magnifiques, et nous dévorons tous ses livres mis à disposition du public. Nous assistons au spectacle Akiko, de la compagnie Les Trigonelles, adapté des albums de Guillopé.

Nous terminons la semaine par une visite au sculpteur Paul Souviron, en résidence à Hénin-Beaumont. 

Voici le résultat de nos travaux !

Enfin, je suis vraiment contente de ma trouvaille, dans le magasin-farfouille de la rue d'à côté : un magnifique paillasson pour La Caracole. Franck, notre cuisinier, était ravi aussi : nous avons tous déniché ses cadeaux d'anniversaire dans le même magasin ! Que des merveilles !

 

 

 

 

Hénin-Beaumont - Novembre 2013

Dommage, Jules n'était plus avec nous cette semaine, cela lui aurait plu : nous avons visité une usine de bêtises ! De Bêtises de Cambrai.

Ce sont des bonbons. Si vous voulez savoir pourquoi on les appelle comme ça, allez-voir sur le site de l'usine ou regardez ce reportage.

 

Tom et sa maman Charlotte sont venus avec nous. Un petit incident gastrique, juste avant d'arriver devant l'usine, explique que Tom ait dû m'emprunter ma veste polaire... L'idée de voir des wagons entiers de bonbons l'avaient peut-être indisposé...

                             

La visite de l'usine se fait en circulant le long d'une passerelle, au dessus de la chaîne de fabrication.

 

                

Hénin-Beaumont - Novembre 2013

Pour cette dernière semaine de la tournée d'automne, la Caracole ne compte plus que deux élèves, Adèle et Pétèle. Jules a rejoint sa classe à Saint-Sauvant.

Du coup, je modifie à nouveau l'espace de la caravane, en plaçant les deux tables sous la fenêtre. Cela libère de la place pour monter un chapiteau miniature - "beaucoup plus vite que les parents !" -  qui sert d'espace de jeu, de lecture, de repos, voire de théâtre.

                        

        

J'y raconte l'histoire de Boucle d'Or, en utilisant les figurines de céramique modelées l'an dernier pour ma classe. Les filles s'en emparent vite pour devenir conteuses à leur tour, avec précaution et délicatesse.

Copyright © 2014. All Rights Reserved.