Les jours de démontage, les matinées sont longues (9h-13h). Et en plus, c'est pas juste, on a de l'école le dimanche !

Alors, en attendant le repas, on a décidé de construire un phare. 

Jules tente la technique du Kapla dans le sens de la hauteur. Cela se révèle peu stable.

Les filles optent pour le genre "costaud mais pas creux" : ça mange pas mal de Kapla, et ça ne monte pas haut.

Après mise en commun des idées, notre phare pourrait presque rivaliser avec celui de Gatteville...

 

Pétèle a reçu un message de sa maîtresse : la varicelle continue de faire des ravages dans sa classe...

Du coup, je ressors un jeu fabriqué pour l'une de mes anciennes classes.

Règle du jeu : on lance le dé, on place autant de boutons de varicelle sur le visage des enfants que les points indiqués par le dé ; le premier qui file la varicelle à tout le monde a gagné !

Ce matin, Jules a eu une envie pressante, qu'il est allé satisfaire derrière La Caracole, dans un petit coin vert. Il est revenu comme un fou, en me demandant s'il pouvait aller chercher un livre dans sa caravane ; ça avait l'air important alors j'ai dit oui. Nous l'avons vu revenir avec "Les plantes qui puent, qui pètent, qui piquent". Sur l'une des pages, il nous a montré le dessin d'une plante à tige piquante et à fleurs violettes qui ressemblent à des têtes de vipère. "C'est une vipérine, et il y en a une derrière la caravane" nous a-t-il annoncé victorieux. 

 Nous l'avons suivi. Quelqu'un peut-il nous confirmer que cette plante est vraiment une vipérine ?

Cette semaine, Adèle doit travailler sur les dents : leurs noms, leurs rôles, les dents de lait, etc. Nous commençons par emprunter une pâte feuilletée à Marcel, notre cuisinier (sans restitution possible). En suivant les indications trouvées ici, chacun de nous réalise l'empreinte de ses mâchoires du haut et du bas.

Sur l'empreinte de la mâchoire inférieure de Jules, on voit bien qu'il a perdu une dent de lait. (En haut, cela ne devrait pas tarder non plus...)

Nous observons les différences entre les empreintes des incisives, des canines et des molaires.

Devinez qui est l'adulte, avec plus de molaires que les enfants ?

Quettehou - Avril 2014

Cet après-midi, grande expédition jusqu'au phare de Gatteville, avec Anaïs, Gustin, Vanessa et Paolo.

Tout le monde a réussi à grimper les 365 marches qui nous amènent au sommet du phare. En haut, ça souffle très fort. Je m'agrippe à mes élèves, qui eux, n'ont pas du tout le vertige, ce qui ne me rassure qu'à moitié. 

Copyright © 2014. All Rights Reserved.